Ekatérina Ivanovna, suivi de Requiem

Léonid Andréïev

Traduit du russe par André Markowicz

À paraître le 5 septembre 2021

20,00

Les Editions Mesures poursuivent leur publication du théâtre de Léonid Andréïev, après La Vie de l’Homme. Nous publions deux pièces majeures, jouées par Julien Gosselin à travers la France pendant la saison théâtrale 2021-2022.

L’une, Ekatérina Ivanovna (dont ma traduction, publiée chez Corti, était indisponible depuis longtemps) est une pièce dite-réaliste, psychologique : jouée en décembre 1912 au Théâtre d’Art de Moscou, c’est le lent naufrage d’une femme dans une société qui ne peut que sombrer, une pièce d’une cruauté et d’une violence sans concession.

Requiem, joué à la fin de l’année 1916, est la dernière pièce d’Andréïev, et c’est, de fait, un requiem son théâtre tout entier : la représentation fantôme d’une pièce fantôme, donnée par des acteurs qui semblent être des ombres à un public de figurines peintes. Une pièce étrange et angoissante, comme le dernier cri d’un monde qui s’engloutit.

Informations complémentaires

Poids 0.300 kg
Dimensions 2 × 13 × 20 cm
Auteur

Léonid Andréïev

Pages

n/c

ISBN

978-2-490982-11-0

Date de parution

05/09/2021

Tirage

500

Traduction

Traduit du russe par André Markowicz